Remplacer un simple vitrage par un double vitrage sur des fenêtres anciennes

24 décembre 2014

Installer un double vitrage sur de vieilles fenêtres fenêtres en bois... Mais avant de commencer...

Je préfère tout de suite prévenir les artisans ou les professionnels du bâtiment qui tomberont sur ce blog que je ne me considère pas du tout comme un pro :-) ni un puriste. Je souhaite juste partager mon expérience personnelle.

IMG_0726Certain pourront trouver à redire, expliquer que le PVC c'est mieux etc... cela ne changera rien à l'affaire, je préfère les fenêtres en bois. Par contre, les conseils pour améliorer toute technique sont bienvenus !

J'ai commencé la rénovation d'une maison de 1937 il y a quatre ans avec "les moyens du bord", quasiment sans équipement technique, mais avec la volonté de bien faire, et de préserver le cachet du bâtiment avec ses matériaux, sa décoration, etc.  

J'ai "appris sur le tas" grâce aux conseils d'amis qui rénovent ou ont rénové, grâce aux participations actives sur le chantier de mes amis ouvriers dans la plomberie, la menuiserie, les portes et fenêtres... et grâce au visionnage de différentes vidéos et autres blogs trouvés sur le net. J'ai (re)découvert mes aptitudes pour les tâches demandant minutie et précision, comme pour celles du gros oeuvre un peu bourrin !

Ce blog est pour moi l'occasion de raconter simplement comment je m'y suis pris, il y a sans doute de bien meilleures techniques, de meilleurs choix de matériaux... à chacun ses compétences !

 

 

   

Posté par patkoom à 13:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Quelques adresses qui m'ont été utiles

Ci-dessous quelques liens trouvés sur le Web avec des informations utiles.

Le blog de Sam qui rénove une fermette en région Aquitaine

http://la-doublaude.over-blog.com/article-j-vais-lui-defoncer-la-batee-100060559.html

 

Le post de Nerouje sur le forum surlatoile.org, une mine d'infos.

https://www.surlatoile.org/discussion/174608/Renovation-pose-double

 

Le blog de lespailloux qui construisent leurs fenêtres en bois de A à Z, chapeau bas...

http://lespailloux.over-blog.com/article-menuis-7-bientot-la-fin-du-moins-on-y-croit-118194505.html

 

Un grand merci aux auteurs de ces blogs qui m'ont bien aidé !

Posté par patkoom à 13:54 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Matériel utilisé

IMG_0680

Pour la rénovation de fenêtres voici le matériel que j'ai employé :

- Un bon établi bien plan, propre et bien éclairé : un panneau de médium type "plan de travail de cuisine" dim 180x60, épaisseur 30 et 2 tréteaux en bois (le tout : 25 €).

- Machines

1 visseuse-dévisseuse,1 ponceuse à bande, 1 ponceuse excentrique,1 scie sauteuse, 1 perceuse équipée de brosses métalliques (dures), 1 défonceuse, 1 outil multifonctions avec lame plongeante pour le bois, 1 décapeur thermique.

- Outils

1 équerre de menuisier, 1 petit marteau, 1 vieux ciseau à bois, des ciseaux à bois neuf, 1 cutter, 1 tenaille, 1 couteau de peintre multifonctions, des cales à poncer, 1 boite à onglet avec scie, 1 petit étau, plusieurs serre-joints, des pinceaux.

- 1 tarabiscot (petit racloir en métal fait maison qui a la forme de la moulure de la fenêtre et permet de décaper facilement sans tout abimer avec les ciseaux à bois, une merveille !)

voir ci-dessous comment s'en un soi-même :

http://www.systemed.fr/fiches-bricolage/fabriquer-ses-fers-tarabiscot,288.html

- Fournitures diverses

Abrasifs (du 40 au 180), colle à bois prise rapide, 1 pistolet à cartouches, des petites pointes "tête d'homme", des vis pour remplacer les anciennes, de la pâte à bois, une peinture sous-couche spéciale fer, du "Xylophène", du white-spirit, de l'acétone, du durcisseur de bois, du film de moulage anti-adhésion, des bandes de masquage pour peinture, des chiffons, gants, masques, 1 casque anti-bruit, des lunettes de protection.

- Fournitures principales :

Doubles vitrages remplis à l'argon avec une face faiblement émissive (commandés par Internet et en grande surface de bricolage.)

Cartouches de mastic polyuréthane transparent special vitrage. (neutre)

Baguettes de bois en guise de parcloses : moulures "type chanplat" en sapin de 6 mm d'épaisseur et 20 mm de large. On en trouve facilement de 2,5 mètres de long. Si vous avez une différence de niveau entre la vitre et l'ouvrant (le cadre de la fenêtre) vous pouvez utiliser des parcloses toutes faites ou bien les fabriquer vous-mêmes.

Peinture glycéro extérieure en 2 couches minimum. (Je ne suis pas convaincu par les peintures acrylique extérieures essayées...)

 

Posté par patkoom à 17:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Quelle épaisseur pour le double vitrage ?

A prendre en considération 

- On peut vouloir installer le double vitrage le plus épais possible, mais il faut penser que cela alourdit la fenêtre en bois, il y a un risque de déformation à prendre en compte. Les besoins ne seront pas les mêmes en Bretagne, où il fait doux toute l'année qu'en Alsace où les variations de température sont importantes entre l'hiver et l'été.

- Officiellement, le rendement d'un vitrage se calcule en additionnant plusieurs paramètres techniques, cela s'appelle le coefficient Ug. Plus il est bas et plus le vitrage est performant.

Le coefficient Ug varie selon les paramètres et options choisis pour la réalisation du carreau, notamment :

Le nombre de vitres utilisées pour fabriquer le vitrage (simple, double, triple). Généralement les vitres utilisées pour les doubles ou triples vitrages font 4 mm d'épaisseur mais cela peut être différent.

L'ajout d'un gaz rare inerte entre les vitres (argon ou krypton).

La présence d'une pellicule d'oxydes métalliques sur l'une des vitres (couche Faible Emissivité).

On peut repérer la présence et le positionnement d'une couche faiblement émissive en approchant la flamme d'un briquet du double vitrage : 4 reflets apparaissent, si l'un d'eux est légèrement "rosé", il s'agit de la vitre traitée. (Parfois il est nécessaire d'être quasiment dans le noir pour voir la différence.)

On doit positionner le vitrage de façon à ce que la couche faiblement émissive soit sur le deuxième côté de vitre en partant de l'intérieur du logement. Elle permet aux rayons du soleil de pénétrer et retient la chaleur à l'intérieur. Dans les régions très chaudes on peut l'inverser afin de lutter contre la chaleur.

L'écart entre les vitres. Le double vitrage "classique" est souvent composé d'une vitre de 4 mm puis d'une lame d'air ou de gaz de 16 mm et puis encore d'une vitre de 4 mm :  on l'appelle de ce fait un 4/16/4. Son épaisseur totale est alors de 24 mm.

On trouve aussi assez facilement des doubles vitrages en 4/20/4 et il est possible de faire fabriquer des doubles vitrages en 4/6/4, en 4/10/10 ou encore en 4/14/6... avec une face opaque, feuilletée (anti intrusion), tout est possible ou presque ! attention les prix peuvent s'envoler si vous choisissez des épaisseurs de vitrage différents du traditionnel 4/.../4. 

 

Marche à suivre pour déterminer l'épaisseur du double vitrage

1. Conserver ou non les moulures ?

photo 4-1

- Si votre fenêtre comporte des moulures intérieures, vous souhaiterez peut-être les conserver : cela aura pour effet de réduire l'espace disponible pour le double vitrage dans la future feuillure. Si vous habitez dans une région peu froide, vous pourrez opter pour des doubles vitrages peu épais (par exemple 4/6/4 ou 4/8/4), cela devrait passer.

Mon choix, visible sur cette photo : j'ai choisi de conserver les moulures en préservant une bande de bois mesurant entre 3 et 5 mm d'épaisseur juste avant l'arrondi. Cette partie où vient se caler le vitrage s'appelle une contre-feuillure. L'esthétique de la fenêtre me semble conservée.

Si vous souhaitez installer un vitrage épais vous serez peut être amené(e) à sacrifier un peu les moulures et/ou vous pourrez utiliser les parcloses à l'extérieur (baguettes qui maintiennent le vitrage dans la fenêtre) pour recouvrir la partie du vitrage qui dépassera.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2. Déterminer l'épaisseur maximale que pourra avoir votre vitrage (en partant du principe qu'il doit juste affleurer à l'extérieur.)

 

photo 5

- A l'extérieur : mesurer la profondeur de la feuillure actuelle (je vais nommer cette valeur ME) en enlevant un peu du vieux mastic. (Si vous avez de très vieilles fenêtres mal entretenues, il y a des chances que le mastic manque à certains endroits, profitez-en pour glisser votre règle jusqu'à toucher la contre-feuillure !)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

photo 1-2

   

- A l'intérieur : mesurer l'espace entre la vitre et la moulure intérieure de l'ouvrant. Si votre fenêtre ne comporte pas de moulure ou que vous ne souhaitez pas la conserver : mesurer l'espace entre la vitre et le bord intérieur de l'ouvrant. (je nomme cette valeur MI)

 

Attention : calcul savant :-)

- Si la mesure est prise entre la vitre et la moulure et que vous souhaitez conserver la moulure intérieure : additionner ME+MI puis retirer 3 à 5 mm (correspondant à une bande avant l'arrondi de la moulure).

- Si la mesure est prise entre la vitre et le bord intérieur sans moulure ou que vous ne souhaitez pas conserver la moulure intacte : aditionner ME+MI et retirer 8 à 10 mm minimum pour créer la contre feuillure où viendra reposer le vitrage. Il ne faut pas qu'elle soit trop fine pour ne pas fragiliser l'ouvrant qui doit recevoir un nouveau vitrage bien plus lourd. 

- La valeur obtenue vous donne l'épaisseur du double vitrage à commander. Il faut bien sûr ajuster en fonction de vos fenêtres en veiller à allier robustesse et esthétique.

Posté par patkoom à 18:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 décembre 2014

Prendre les mesures et commander

Marche à suivre pour calculer la taille du vitrage 

- Mesurer en hauteur et en largeur l'espace disponible pour acceuillir le vitrage (pas toujours facile de repérer les limites de la feuillure quand il y a du vieux mastic, mais on y arrive...) Ne vous inquiétez pas, on n'est pas à 2 millimètres près.

Pour les fenêtres qui comportent plusieurs vitres séparées par des petit bois (des barres en bois) , il vaut mieux tout convertir en une seule vitre : les petits carreaux assombrissent les pièces et la création de nombreux petits vitrages couterait très cher, sans compter les difficultés techniques pour les installer. J'ai décidé de ne garder aucune séparation dans mes vitrages. Le petit bois en question sera supprimé à la scie sauteuse ou égoïne.

- Retirer 5 mm à chacune de ces mesures (pour le calage du vitrage dans la feuillure et le joint de silicone.)

 

Il ne reste plus qu'à commander !

Où faire fabriquer ?

- Les miroiteries professionnelles locales : si le prix n'est pas votre seul critère de choix, il peut-être bon de faire travailler les entreprises près de chez vous.

- Les Grandes Surfaces de Bricolage : contact commercial impersonnel, prix attractifs, livraison assez rapide.

- J'ai aussi expérimenté deux sites Internet spécialisés en vente de double vitrage. Les prix sont les plus attractifs et la qualité quasi identique à celle trouvée en GSB. Par contre les délais de livraison peuvent être longs et il n'y a pas toujours la possibilité de faire fabriquer de petits formats sur leur site en ligne (largeur minimum  : 20 cm sur l'un des sites). La GSB et les miroiteries locales proposent des petits formats.

 

Posté par patkoom à 20:16 - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 janvier 2015

Au boulot ! Toutes les étapes pour refaire une fenêtre neuve

Les étapes successives (dépendent de l'état de vos fenêtres au départ) :

- Déposer les fenêtres.

- Enlever les paumelles : gratter la peinture des vis avec un gros cutter pour les enlever plus facilement à la visseuse électrique. Entailler la peinture autour des paumelles pour qu'elles se détachent bien de la fenêtre sans éclater le bois. Utiliser un petit marteau éventuellement pour décoller les paumelles collées par la peinture.

- Décaper entièrement et poncer à blanc tous les éléments de fenêtre, intérieur et extérieur, bâti et ouvrant. D'abord ponceuse à bande puis excentrique pour les endroits inaccessibles et finition.

- Décaper les paumelles et les crémones en métal avec une brosse métallique (gros modèle) adaptée sur une perçeuse.

- Renforcer les parties en bois affaiblies ou dégradées par les ans : pâte à bois, renfort les parties faibles parfois en rempaçant les chevilles en bois par des vis. Utiliser du durcisseur de bois si le jet d'eau (partie basse de la fenêtre à l'extérieur) est pourri.

- Traiter l'intégralité du bois contre les insectes et champignons (Xylophène ou autre...)

- Laisser sécher.

- Creuser la feuillure des fenêtres à la défonceuse afin de dégager assez d'espace pour insérer un double vitrage (dans mon cas atteindre 18 mm).

- Déposer un cordon de joint polyuréthane dans le fond de la feuillure.

- Mettre en place le vitrage et caler avec des petites cales en bois en respectant l'axe diagonale partant de la paumelle du haut vers le coin bas opposé.

- Réaliser l'étanchéité des vitrages au joint polyuréthane transparent spécial vitre.

- Mesurer des baguettes type champlat pour les utiliser comme parclose (j'ai pris du pin, mais le chêne est sans doute plus costaud... je mise sur la qualité de la peinture pour bien les protéger.)

- Déposer un joint polyuréthane sur la face intétieure des parecloses et les coller moitié sur l'ouvrant / moitié sur le vitrage.

- Fixer avec des pointes tête d'hommes dans le bâti tous les 30 centimètres. Ou bien (pour les courageux qui estiment qu'une pareclose doit éventuellement  être démontée : utiliser de petites vis en pré-perçant et ébavurant afin de faire disparaite la tête de vis).

- Nettoyer les bavures de joint polyuréthane au White Spirit avec un chiffon immédiatement.

- Laisser sêcher à plat pour éviter les déformations.

- Poser une sous-couche de peinture universelle.

- Peindre l'extérieur à la peinture glycéro extérieure

- Peindre l'intérieur avec une peinture spéciale boiseries

- Poser une sous couche "spécial métal" sur les crémones et paumelles avant de les peindre avec les peintures choisies.

Compter 3 à 4 heures de travail par fenêtre en étant assez minutieux (hors séchage des joints, traitements divers et peintures).

Posté par patkoom à 00:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]